Il est le premier homme photographié de l’Histoire.

eaunes petit

Le boulevard du Temple à Paris. 1838. Daguerréotype sur pleine plaque de cuivre.
Munich, Bayerisches National Museum.

Au mois d’avril 1838, le directeur du Diorama, Jacques-Louis-Mandé DAGUERRE, inventeur de la photographie avec Nicéphore NIEPCE, fait une prise de vue depuis la fenêtre de son appartement, au 5 de la rue des Marais, à Paris. Cette maison est attenante à son Diorama. La place de la République n’existe pas encore. Il fait cette photo selon le principe du Daguerréotype, une plaque de cuivre sensibilisée, exposée, puis développée et fixée. L’avantage de son invention est que le temps d’exposition passe de plusieurs heures à quelques minutes,  l’inconvénient que cela ne donne qu’une épreuve unique.
Sur cette photo le boulevard du Temple (vu depuis l’actuelle caserne de la place de la République) semble désert alors qu’il est en pleine activité.
Mais toute cette agitation a disparu car son temps de passage a été plus rapide que le temps de la prise de vue. Il y a toutefois, et Daguerre ne s’en est pas aperçu immédiatement, un homme en bas, à droite, la jambe pliée sur une borne d’eau, qui est visible. Il a dû rester immobile pendant au moins une dizaine de minutes et a laissé une trace sur la surface sensible. Cet homme est le premier homme photographié de l’Histoire. Mais il ne le sait pas. L’année suivante, le 7 janvier 1839, la naissance officielle de la photographie est reconnue par l’Académie des Sciences et Louis Arago. Elle va bouleverser totalement le regard des hommes sur le monde.

On peut lire sur ce sujet:
http://www.niepce-daguerre.com/boulevard_du_Temple_de_dag.html
où l’auteur a analysé, trouvé le point de vue et reproduit l’exacte épreuve de 1838.

ainsi que
http://www.midley.co.uk/Harmant/pghIncendieDio.htm
qui parle de l’incendie du Diorama, en 1839, de la vie de Daguerre.

Je les en remercie tous les deux!

Caillou le 3 septembre 2010

2 réflexions au sujet de « Il est le premier homme photographié de l’Histoire. »

  1. Me voilà d’autant plus fière que ce Daguerre avec un tel nom est un de mes ancêtres; texte vraiment intéressant, agréable à lire; déroulement du récit très bien mené, mais je n’aurais jamais deviné l’identité du “premier homme”. Bravo! A plus. Gaby

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *