Archives pour la catégorie Photographie et Dessin

Une jeunesse kabyle

Une amie publie un livre, une bande dessinée.
Annelise y raconte la vie des jeunes kabyles de Tizi-Ouzou sur une période d’une quinzaine d’années entre les années 80 à la fin des années 90. On y retrouve la misère, la faim, la frustration sexuelle, le poids de la surveillance sociale, les flics, les islamistes, la peur, des anecdotes amusantes, des scènes épouvantables, un envie de vivre malgré tout… Et puis l’exil, le temps qui passe, les ami(e)s perdu(e)s…
Du coup on découvre tout un pan de l’Histoire algérienne récente. Cette Histoire qui, soi-disant, ne nous concerne pas, à laquelle on ne s’intéresse pas, ici, en France, juste de l’autre côté de la mer.

9782343073392r

9782343073392v

Il y a quelques années, en 2012, j’étais avec elle en Algérie et elle m’avait croqué sur son blog. Elle faisait des repérages pour son livre… Je lui en pique une image. Elle me fait rire, car je suis le petit cochon moustachu à bretelles qui est à droite.Marc au bled

Bon, procurez vous ce livre dans les bonnes librairies.
Et pour les Toulousain(e)s, elle sera  :

À la Pizzeria Belfort 2, rue Bertrand de Born 31000 Toulouse (place Belfort)
le samedi 7 novembre à 19h00
Pour une soirée-dédicace-discussion… dans la salle du RDC avec le verre de vin qui va bien et les pizzas de Zoubir et Hafid bien sûr !

En Grèce les salarié(e)s du commerce vont travailler le dimanche!

eaunes petit

Oui, j’aurais du en parler, m’indigner, croire encore que les mots peuvent changer les choses.

J’avais lu avec curiosité et inquiétude le texte final de l’accord imposé à Tsipras par le Conseil de l’Europe:

www.consilium.europa.eu/…/2015/…/20150712-eurosummit-statement-g…

Et cette phrase en particulier  -  adopter des réformes plus ambitieuses du marché des produits assorties d’un calendrier précis de mise en œuvre de toutes les recommandations du volume I du manuel
de l’OCDE pour l’évaluation de la concurrence, y compris dans les domaines suivants: ouverture des magasins le dimanche, périodes de soldes…
Le lobby européen des grandes surfaces commerciales a trouvé le moyen d’obliger les grecs à consommer le dimanche. Alors que depuis des années les différentes politiques d’austérité ont écrasé leurs pouvoirs d’achat ! Et les clients grecs, (ceux qui ont encore un peu de fric), vont donc aller au supermarché du coin le dimanche en entraînant ainsi la faillite des petits commerçants qui ne pourront plus payer d’impôts. Quant aux salarié(e)s du commerce et bien tant pis pour eux et pour elles.

L’Europe les affame et les pille en leur volant les biens communs (les entreprises nationales, les ports, l’énergie) et les lobbys dont elle est le jouet imposent leurs règles pour le plus grand profit des industriels et des financiers.

Oui, j’aurais du… Mais bon, j’ai préféré aller dessiner dans la campagne.

Caillou, le 20 juillet 2015