Refus et Cauchemar sont dans un bateau…

Refus du romantique et refus du gratuit
refus de l’art pour l’art et refus du pompier :
la noyée de l’automne avait tes yeux, beau gosse.
Le fleuve était immense, il pleuvait ce jour là.
Sur les pneus luisants, noirs, le sang d’un petit chat
me disait: Va cracher, bien plus loin, ta bile poétique!

Caillou, 1981

cauchemar

Cauchemar

Caillou, 1967

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.