Un futur très proche

Des millions de manifestants dans le monde entier contre l’assassinat d’un blogueur athée au Bangladesh.

Au lendemain du meurtre, à Dacca, le 26 février, d’Avijit Roy, athée, blogueur, pacifiste et libre penseur, une immense colère s’est emparé des foules dans toute l’Europe puis aux Etats Unis, en Australie, en Asie. Il y a eu des scènes d’émeutes qui ont déjà fait plus de 18 morts

Foule athée

Avijit Roy, qui était menacé par des intégristes, a été tué à coups de machette
jeudi soir. Américain d’origine bangladaise, il était athée, blogueur, pacifiste,
libre penseur, et parfois menacé par des extrémistes islamistes. Jeudi soir,
Avijit Roy revenait en pousse-pousse d’un salon du livre à Dacca, la capitale,
quand deux assaillants ont jailli, des machettes à la main.
Sa femme a tenté de s’interposer, elle a été grièvement blessée,
un doigt sectionné. Roy, lui, a succombé lors de son transport à l’hôpital.

Suède
Quatre personnes sont mortes et 45 ont été blessées à Stockholm, dans une manifestation d’une extrême gravité contre le crime de Dacca. Il y a eu des heurts très violents contre la police lors de l’assaut contre l’ambassade du Bangladesh par une foule déchaînée hurlant: “Athée, défends-toi, les loups sont devant toi!” Parmi les quatre victimes figurent trois civils et un gendarme, explique le ministre de l’intérieur. Le gendarme a péri “renversé par une voiture”, deux des manifestants ont été tués par balles, et le troisième est décédé “sous l’effet des gaz lacrymogènes”.

Londres
Plusieurs milliers de personnes ont protesté dans l’après-midi à Trafalgar Square. Armés de crayons, en hommage à l’écrivain bengali, la foule scandait “Nous sommes toutes et tous Avijit.” ou “Les religions tuent, tuons les religions!” Une voiture de luxe de touristes saoudiennes a été renversée et 3 femmes voilées ont été lynchées par la foule.

New-York
Au moins un millier de manifestants ont protesté à Times Square. Très encadrés par la police, les jeunes athées ont défilé “le cul à l’air” pour se moquer des croyants de tout poil. Un drapeau bengali a été brûlé par un groupe de manifestants. La police a lancé des bombes lacrymogènes pour disperser la foule, qui criait “Curé-Rabin-Imam-Pognon, à bas toutes les religions”.

Australie.
Entre 10 et 15.000 personnes se sont rassemblées à Sydney pour dénoncer le meurtre. Le premier rang de la manifestation avançait avec des brouettes remplies de fumier qu’ils ont déversées devant les synagogues les mosquées et les églises rencontrées en chemin. Aux cris de “Nous sommes Charlie, des Athées fiers de l’être” le cortège a été bloqué par les forces anti-émeutes déployées dans le centre ville. “C’est une manifestation spontanée et pacifique. Les Australiens veulent dénoncer les attaques répétées contre le refus de croire à toutes ces conneries”, a déclaré le secrétaire général du parti Athée australien.

Niger
La mosquée de Zinder, la deuxième ville du Niger, a été profanée par des manifestants en colère contre le crime de Dacca. « Ce sont des barbares ! Ils ont tartiné l’Imam avec du boudin et des terrines de porc ! » Ces terroristes voulaient mettre le feu malgré des tirs de sommation de deux policiers présents pour protéger le complexe. Trois mosquées, une église catholique et la dernière synagogue ont également été saccagées par les manifestants.

Des centaines de Palestiniens manifestent à Gaza.
Les Libres Penseurs défilent contre l’assassinat de Dacca. “L’islam est une religion de merde comme toutes les religions” et “Avijit est notre martyr” peut-on lire sur les banderoles des manifestants, parmi lesquels certains agitaient des couvertures pour en recouvrir les femmes en tchador et les barbus islamistes qu’ils rencontraient.

Tokyo
À Tokyo, quelque 2.500 manifestants ont défilé contre les religions en arborant des banderoles : “l’atteinte à la liberté relève du terrorisme mondial”.

Au Pakistan, la manif antireligieuse vire à l’affrontement
Des milliers de manifestants ont dénoncé vendredi à Karachi le crime abject du blogueur bengali. La contestation tournant même à l’affrontement devant le consulat du Bangladesh où un photographe de l’AFP a été grièvement blessé par balle.

Paris
Un jeune homme, aux cris de « Je suis le Chevalier de la Barre » a fait sauter sa ceinture d’explosifs dans la foule à la sortie de la messe à Saint-Nicolas-du-Chardonnet. On déplore quatre morts et de nombreux blessés. Le Ministre des cultes, Monseigneur di Falco s’étant rendu sur les lieux annonce qu’une nouvelle loi de prévention des crimes athéistes va être votée (la sixième en 2 ans). Le recteur de la Mosquée de Paris proteste contre ce laxisme en déclarant « tant que nous n’aurons pas rétabli le fouet pour les apostats et la peine de mort pour les athées nous ne leur ferons pas peur. À bas la prévention ! Vive la charia ! »

 

Caillou, le 2 mars 2015, avec les 6 mots de Yves:
Loup, cul, terrine, crayon, couverture, brouette

 Exagéré ? Non. C’est pratiquement un copié-collé des réactions islamistes après la publication du Charlie du 14 janvier.

2 réflexions au sujet de « Un futur très proche »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.