Dans le jardin… la suite!

Un autre texte, avec les mêmes mots, envoyé par Françoise: 
On n’était pas bien loin ... Avec mes 6 mots, j’ai écrit ça ...


Aïe ! Une douleur dans les reins au bout d’un bon moment de travail dans le jardin.

Elle se redresse doucement, plante la bêche dans la terre, pose ses deux mains en coque sur le haut du manche, et son menton par dessus.
Un instant reposer le dos, un instant laisser le regard voguer au devant de soi.

Regarder avec bonheur et gratitude les oiseaux, ceux qui s’abreuvent dans le lac tout proche . Ils se laissent porter par le vent, puis se jettent vers la surface de l’eau où ils viennent prendre un peu de quoi continuer le chemin, et d’un coup d’aile, repartent vers le ciel, légers et déterminés.

Ça ressemble à un poème, parfois à un mirage: c’est si rapide, si simple, si merveilleux...c’est déjà fini ?

Les yeux reposés reviennent vers le jardin. La main reprend la bêche, les jambes se replacent et le travail reprend . Il a tout son sens . Dans la fermeture de la terre, il y a toute l’ouverture de la vie .

Francoise

Et un autre texte envoyé par Annick

Depuis quelques jours les oiseaux s’en donnent à coeur joie 
Au milieu des aiguilles de pin qui jonchent mon balcon
Le vent, violent, s’est levé et tourne en bourrasque 
et bourrisque les têtes échevelées et décérébrées
Au loin, un mirage. Covid ne vois-tu rien venir ?
Tandis que la bêche de bois attendrit le sol asséché
La douleur et la perte avancent à grand pas vers le ciel
Avant qu’une voix de stentor annonce la fermeture de Carrefour City plus tôt que prévu.

2 réflexions au sujet de « Dans le jardin… la suite! »

  1. Effectivement c’est un très beau moment de plénitude et de poésie pure !
    Quelle belle idée que ces moments des mots!

  2. Merci pour ces beaux textes. Que de talent les ami(e)s
    D”autres mots: distrait, ruissellement, rideau, soupe, télé, reflet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.