Mon voisin est un drôle de type.

La voiture confinée

En début de semaine, il faisait beau, je l’ai vu tondre sa pelouse, bien proprement.
Sa voiture était confinée mais il en a bien fait le tour. 
Moi, j’étais sur mon balcon, désœuvré, et je le regardais allongé sur ma chaise longue, avec mon grand chapeau de paille, un bon livre et un whisky tourbé de 12 ans d’âge. 
Hier matin, je le vois ressortir de sa maison.
Je croyais qu’il partait en promenade (1 heure et pas plus d’un kilomètre) mais je le vois armé d’un  drôle d’engin. Je reconnais ce que, vulgairement, on appelle une poêle à frire, un détecteur de métaux. Et le voilà parti à faire des allers et retours sur son bout de terrain. Au bout d’un certain temps je le hèle : 
Holà voisin, que cherchez vous donc avec cet engin ?
Il me regarde d’un œil triste et me répond : 
En tondant ma pelouse, j’ai perdu mes clefs de voiture.  

Ce texte est écrit avec une contrainte de 6 mots, donnés par Jacques:
Promenade, chapeau, poêle à frire, whisky, livre et chaise longue
Vous pouvez m’en envoyer 6 autres.

Caillou, le 23 avril 2020.

 

Et la réponse d’Annick:
Merci pour ce petit exercice quotidien

Près de la chaise longue restée pliée tout le printemps
Les pages du livre s’envolent doucement
Le verre de whisky à la main, la poêle à frire dans l’autre
Elle ne sait plus ce qu’elle doit faire. Boire la poêle ou faire frire le whisky.
Elle regarde autour d’elle, un peu perdue, un peu confuse.
Prend son chapeau. La promenade du matin lui fera du bien.
Elle lève la tête, les nuages avalent doucement les pages 
tend les mains, se retourne, se retourne de nouveau, surprise d’être là.

7 réflexions au sujet de « Mon voisin est un drôle de type. »

  1. Sympa!
    Je me demandais bien ce que tu allais faire de la poêle à frire …
    ( il y avait un livre pour jeunes autrefois qui commençait comme ça :  «  je suis mort d’un coup de poêle à frire… » )
    Bravo.

  2. Bravo et merci ! Bel exercice, bien ciselé avec talent.
    Une idée peut-être. Dans des temps anciens j’ai participé à des jeux littéraires. Que dirais-tu soit avec les mêmes mots ou bien six autres que je tente un poème rimé. M’hébergerais-tu sur ton site ? Nous pourrions l’appeler : Le petit rimailleur et avec photo ou dessin : le petit rimailleur illustré.
    Six autres mots : libertaire, cinéma, bouteille, campagne, os à moelle, fromage de chèvre.
    A te lire.
    Jacques

  3. Lors de la lecture, le sourire est là et les yeux s’allument. Un grand merci de la vieille qui aime tes textes poétiques, continue.

  4. Ils ont presque tout dit.
    Joli retournement. Tu te joues ici des contraintes comme presque jamais. Quel plaisir.
    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.